ANALYSE
VIDÉOS

Les 400 coups
Lola
Vivre sa vie
Cléo de 5 a 7
Les Carabiniers
Pierrot le fou
Masculin Féminin
La nuit Américaine
Taxi Driver
La rose pourpre du Caire


Thématiques
Un film dans un film
Les 400 coups de François Truffaut, sorti en juin 1959. Antoine Doinel est un écolier éveillé, malicieux et turbulent. En compagnie de son ami René, il pratique volontiers l'absentéisme scolaire pour traîner dans les rues et fréquenter les cinéma du quartier de la Place Clichy. Le film est une déclaration d'amour au cinéma par Truffaut : il il y montre sa passion du cinéma dès l'enfance et ses goûts de cinéphile, en citant ou en rendant hommage à quelques réalisateurs. Au début du film, Antoine et René font l'école buissonnière, ils cachent leurs cartables derrière une porte cochère et vont au cinéma voir un film d'horreur. (00.19.06) Ensuite, la mère d'Antoine propose d'aller voir au Gaumont-Palace le film Paris nous appartient de Jacques Rivette et ils en parlent ensemble dans la voiture. (00.49.05) C'est un clin d'œil à Jaques Rivette qui a réalisé le film en 1958. C'est un ami de Truffaut, il est également critique pour Les Cahiers du cinéma et cinéaste de la Nouvelle Vague. Plus tard, Antoine et René sortent dans Paris la nuit, vont voir un film et à la sortie du cinéma, ils arrachent une photo du film Monika de Bergman. (00.53.12)

Lola 3 mars 1961

Vivre sa vie de Jean-Luc Godard, sorti en 1962. Dans cette séquence, Nana - jeune vendeuse qui rêve de devenir actrice et en vient peut à peu, à se livrer à la prostitution - va voir La passion de Jeanne d'Arc réalisé par Carl Theodor Dreyer en 1927. Elle est filmée à la façon du cinéma muet: gros plans, contrastes d'éclairages et surexposition.

Cléo de 5 a 7 d'Agnès Varda, sorti en avril 1962. Cléo, une jeune et belle chanteuse craint d'être atteinte d'un cancer. Dans l'attente de ses résultats de ses examens médicaux, elle erre dans Paris et cherche du soutient dans son entourage. Dans cette séquence, elle est avec son amie Dorothée et rendent visite à Raoul au cinéma Delambre qui leur montre un court-métrage comique, Les fiancés du pont Mac Donald interprété par Jean-Luc Godard et Anna Karina. Ce court métrage a été spécialement conçu pour le film d'Agnès Varda, il est inséré au milieu de son film comme une parenthèse, dans le but de le dynamiser car Varda avait peur que le spectateur s'ennui.

Les carabiniers de Jean-Luc Godard, sorti en 1963. Dans cette séquence l’un des personnages va pour la première fois de sa vie au cinéma. Il y voit des films des frères lumière (L’arrivée du train en gare de La Ciotat ; le déjeuner de bébé) mais surtout un film fictif Le bain de la femme du monde. Naïvement pour en voir le plus possible, il tente de monter dans la baignoire et se retrouve ahuri, devant l’écran, le rideau tombé, le film alors projeté sur lui.

Pierrot le fou de Jean-Luc Godard, sorti en novembre 1965. Ferdinand décide de tout quitter et part sur la côte avec Marianne dans un grand périple entre trafic d'armes, complots politiques, rencontres incongrus, pauses bucoliques et déchirement amoureux. Suite à la mort de Marianne, Ferdinand essaye de passer le temps et décide d'aller au cinéma. Il est désabusé et nonchalant, il lit son livre et regarde à moitié le film, (spécialement réalisé) où l'on voit même apparaitre Jean Seberg.

Masculin Féminin de Jean-Luc Godard, sorti en mars 1966. Paul, tout juste démobilisé, est à la recherche d'un travail et milite contre la guerre du Viêt Na. Il est amoureux de Madeleine, une jeune chanteuse qui se préoccupe plus de sa réussite dans le métier que des manifestations sentimentales de son ami. Paul finit par trouver un emploi dans un institut de sondage où il est chargé de faire une enquête sur les principales préoccupations des Français. Il habite provisoirement chez deux de ses amies. Dans cette séquence, Paul et ses amis vont au cinéma vont voir un film.

La Nuit américaine de François Truffaut, sorti en mai 1973. C'est un film autobiographique sur le tournage d'un mélodrame Je vous présente Paméla aux studios de la Victorine à Nice. Le synopsis raconte la passion amoureuse d'un homme pour sa belle-fille avec qui il s'enfuit. Mais au-delà de la description des turpitudes de la vie de tournage, le seul vrai personnage du film est le cinéma lui-même. La Nuit américaine est un exemple de film contenant un film. Truffaut joue lui-même le rôle du metteur en scène dans cette mise en abyme. Lors de cauchemars nocturnes , Ferrand a besoin d'être rassuré, il rêve des 400 coups et d'Orlon Welles. Une réflexion sur l'apolitisme reproché à ses films, Truffaut donne alors sa voix à Ferrand qui fait passer ses messages, principalement d'amour, au cinéma.

Taxi Driver de Martin Scorcese, sorti en juin 1976. Travis Bickle, un jeune un jeune homme du Midwest et ancien marine, est chauffeur de taxide nuit à New York. Insomniaque et solitaire, il rencontre Betsy, une assistante du sénateur Charles Palantine, candidat à la présidentielle. Confronté à la violence et à la perversion de la nuit new-yorkaise, il achète des armes au marché noir et s’entraine à les manier. Dans cette séquence, il emmené Betsy voir un film pornographique.

La Rose pourpre du Caire de Woody Allen sorti en mars 1985 aux États-Unis et en mai 1985 en France. Ce film est l'archétype du film contenant un film. Dans les années 30 au États-Unis, pendant la Grande Dépression, une jeune serveuse de brasserie, Cecilia, a un mari chômeur et tire-au-flanc. Elle se console en passant ses soirées au cinéma, sa grande passion. Un jour où elle est venue revoir, pour la cinquième fois, le même film au Jewel Palace, un incident extraordinaire se produit : l'un des personnages de La Rose pourpre du Caire, Tom Baxter, l'interpelle dans la salle. Il sort de l'écran, passe du film en noir et blanc au monde en couleurs et l'entraîne dans une aventure aux rebondissements imprévus. À l'écran, c'est la panique : les autres personnages du film ne savent plus que faire, l'intrigue habituelle ne pouvant plus suivre son cours. Ils échangent des propos acerbes entre eux et avec les spectateurs furieux. Les producteurs du film, alertés, paient la presse pour acheter son silence, mais apprennent que d'autres Tom Baxter dans d'autres salles de cinéma ont tenté de sortir, et qu'un autre a oublié son texte pendant la projection. Affolés, les producteurs dépêchent sur les lieux de l'évasion Gil Shepherd, l'acteur qui interprète Tom Baxter, pour tenter de rattraper le fuyard. Il y parviendra, non sans avoir au passage séduit à son tour la pauvre Cécilia, qui ne sait plus à quel rêve se vouer. À la fin, Cécilia dans sa salle de cinéma regarde avec Le Danseur du dessus (Top Hat) avec Ginger Rogers et Fred Astaire.